Jean Michel Ledrait

Pris par la passion de peindre depuis ses 17 ans, Jean-Michel LEDRAIT a côtoyé les peintres de la marine de sa région, Jean-Gabriel MONTADOR, Michel KING, Léon GAMBIER. S'il a pu en recevoir quelques rares conseils, en total autodidacte, Jean-Michel LEDRAIT a créé sa propre écriture picturale. Menant une carrière parallèle dans l'industrie automobile, il se consacre entièrement à son art depuis 15 ans.

 

De la brosse large plate au travail de la pâte au couteau, dans une ambiance mozartienne ou plutôt rock, cet artiste puise son énergie créatrice en pleine nuit. Il jouit de la sensation de batailler avec la matière, de sentir au bout du couteau les pigments se mêler. Le sujet s'estompe, seule la sensation reste. Le flou enveloppe le motif, l'atmosphère de la solitude heureuse du peintre est prise dans la facture de la toile.

 

La palette est bien particulière et n'est régie que par les émotions du peintre. Il utilise les verts, le Terre de Sienne brûlée, les gris, des teintes pourpres, des bleus vieillis, jamais de bleus purs dont la couleur trop facile à appliquer ne lui procure aucune sensation. Il trouve sa motivation, à la fois, dans cet acte physique de peindre, ce prolongement factuel de l'expression de son émotion, mais aussi, dans la naissance de l'atmosphère mystérieux du tableau.

 

Peu importe le motif, il en résulte l'expression de l'imprégnation mentale de ses sources d'inspiration : ballades solitaires en sous-bois, sur les rivages et dans les ports, où l'esprit se perd et les images s'ancrent dans la mémoire.

 

Cette facture impressionniste libérant le modèle d'une ligne figurative, entraine le regard dans le flot de nos propres souvenirs et de ses ressentis. La peinture de Jean-Michel LEDRAIT nous guide dans un univers qui pourrait se fondre au domaine du rêve, porté par des sensations apaisantes, calmes et sereines. Les repères se retrouvent, non dans le sujet, mais dans les mémoires, par un sentiment d'appropriation de ces lieux, au détour d'un chemin en forêt, par les odeurs puissantes et iodées des ports de pêche, par le souffle du littoral.

  • facebook